LA TECHNOLOGIE D’APTEΞUS CONTRE LA COVID19

C’est en Mars 2020 que le Professeur Benoit Deprez et le Dr. Terence Beghyn, décident de réunir 30 chercheurs sur le Campus de l’Institut Pasteur de Lille pour lutter contre la Covid19. Le seul moyen d’apporter une réponse rapide consiste alors à identifier, parmi les molécules utilisables chez l’homme, une molécule capable de réduire l’infection par le virus SARS-CoV2.

Au sein d’une Task Force sur le Campus de l’Institut Pasteur de Lille, nos équipes mettent au point un test de criblage (inspiré par notre technologie). Le virus natif infecte des cellules dont nous mesurons la souffrance. C’est la collection de molécules approuvées chez l’homme (TEE Library) qui est alors testée quelques semaines après le début de nos travaux.

Nous ne sommes pas les seuls à adopter cette stratégie dans le monde, mais c’est TEE Library qui va faire la différence. En effet, elle contient des molécules approuvées chez l’homme, qu’elles le soient dans le monde ou uniquement dans certains pays.

C’est un principe actif de médicament commercialisé dans certains pays d’Europe qui retient l’attention de la Task Force. Ce médicament n’a pas été identifié par d’autre et doit être exclusif de TEE Library. Son profil répond parfaitement au cahier des charges du candidat médicament contre le covid. C’est le Dr. Sandrine Bélouzard de l’équipe du Professeur Jean Dubuisson qui caractérisera l’effet de notre candidat dans plusieurs modèles de l’infection par SARS-CoV2 en laboratoire de haute sécurité.

Désormais, tous les feux sont au vert. Il convient maintenant de vérifier l’effet antiviral dans le cadre d’un essai clinique. Nous espérons pouvoir l’initier d’ici la fin de l’année 2020 et avoir rapidement un impact sur l’épidémie. 5 millions d’euros sont nécessaires pour atteindre ce jalon.

VIDΞO